Best of 2007

Avant l’heure, c’est pas l’heure et de peur de rater l’album du siècle qui sortirait le 31 décembre dans l’après-midi, la liste 2007 a pris un peu son temps même si le choix s’est finalement imposé de lui même. Here we go! :
 
Album de l’année 2007 :
 
Cover (Sound of Silver:LCD Soundsystem)
LCD Soundsytem : Sound of Silver
 
Ils sont rares les albums qui s’adressent à la tête et aux jambes avec le même plaisir ; c’est pourtant ce qu’a réussi à faire James Murphy avec ce dernier album. Pour rappel, James Murphy c’est le boss du label DFA, producteur entre autre de The Rapture et New-Yorkais pur jus. Cet album, c’est un peu du Talking Heads grande époque de nos jours mais encore mieux (histoire de mettre la barre bien haut). A signaler également la sortie en CD de 45:33, l’album de commande de I-Tunes et Nike qui doit vous accompagner lors de votre jogging matinal – on se demande à quelle fréquence ! On a aussi beaucoup aimé la série de 45T du titre “All my Friends” avec des reprises du même morceau par Franz Ferdinand et John Cale, un peu comme à la grande époque des sixties où les groupes jouaient les morceaux des concurrents 15 jours après leur sortie. Album of the Year!
Les 14 autres (par ordre alphabétique) :
Cold War Kids : Robbers & Cowards
 
Un groupe qui a commencé par un site web avec ce concept des “Gamins de la Guerre Froide” et qui de fil en aiguille est allé vers la musique de jeunes. Premier album pour ce groupe US qu’on a vu notamment à Rock en Seine reprendre du Lennon version Platic Ono Band. Et accessoirement, meilleur début d’album depuis bien longtemps – les lecteurs de Nick Hornby se reconnaîtront…
 
Foo Fighters : Echoes, Silence, Patience & Grace
Alors oui, on reconnait qu’on aime bien parfois le rock bien lourd avec des cris de rebelles au milieu mais ce serait réduire Dave Grohl à quelqu’un de moins fin qu’il ne l’est réellement. Même s’il n’avait jamais déçu avec ses Foo Fighters au sortir de ses années de batteur d’un certain groupe de Seattle, on attendait toujours l’équilibre entre hymnes jouissifs chantés à tue-tête et ballades subtiles. Ce n’est plus le cas avec cet album, particulièrement bon à écouter on the road.
 

 

 

Iron and Wine : The Shepherd’s Dog
Qu’est ce qui fait qu’un album de tendance folk cool est plus enthousiasmant qu’un autre et finit dans le top 15 ? Pas grand chose, quelques bidouillages sonores et de belles histoires comme Samuel Beam les raconte si bien…

 

 

Kings of Leon : Because of the Times
 
Alors là, on n’attendait pas vraiment grand-chose de la fratrie Followil (pour mémoire, 3 frères et un cousin), ces quatre beaux mecs à l’histoire trop belle pour être vraie : fils d’un pasteur dans le Sud US profond. Et pourtant, quel album dément! Pour résumer, une sorte de Joy Division à la sauce Deep South avec une profondeur et une intensité géniales.
 
Jens Lekman : Night Falls over Kortedala
La surprise de fin d’année ; un Suédois qui après avoir fait quelques albums était retourné bosser dans un bingo (2 jours!) avant de s’y remettre pour un essai et on lui est reconnaissant. Un mélange de pop élégante et de Scott Walker.
Loney, Dear : Loney, noir et Sologne
Restons en Suède pour cette sortie de deux albums dans nos contrées cette année alors qu’ils étaient l’un et l’autre disponibles en Scandinavie depuis 2/3 ans. Une sorte de nounours qui chante des mélodies à pleurer et à siffler en boucle sous la douche.
 
 
Of Montreal : Hissing Fauna, are you the Destroyer?
Merci à nos correspondants de la Grosse Pomme de nous avoir recommandé ce groupe hallucinant dont le leader Kevin Barnes doit vraiment regretter de ne pas avoir pu concurrencer David Bowie au début des années 70 tandis que ses mélodies sonnent proches de la période glam et également tant son goût pour se travestir sur scène rappelle celui du grand David.
Queens of the Stone Age : Era Vulgaris
Un album un peu plus groove que les précédents pour le groupe de Josh Homme mais avec toujours ce son de métal chaleureux et répétitif dont on ne se lasse pas. ll n’y a pas des centaines de musiciens ou groupes importants par décade – Queens of the Stone Age fait partie des groupes qui resteront dans la petite/grande histoire de la musique. Voilà, c’est dit, non, mais.
Radiohead : In Rainbows
Alors, oui, ils ont sorti leur album par téléchargement seulement avec le prix qu’on veut et c’est une révolution, patati, patata,… Mais tout ça, on s’en foutrait si l’album était nul voire quelconque. Car ce qu’il faut retenir, c’est que cet album est peut-être leur meilleur. Et je parle d’un groupe qui a sorti The Bends ! Et OK Computer ! Une qualité mélodique incroyable, des sons simples mais magnifiques, bref battu d’un centième par LCD Soundsystem pour la place de n°1.
Gruff Rhys : Candylion
Plus que l’album de son groupe Super Furry Animals  (“Hey Venus!”), on recommande chaudement le deuxième album solo de leur leader avec des chansons en gallois, en anglais, en brésilien (enfin avec un accent gallois donc bizarre). Impossible d’être de mauvais poil en écoutant Gruff Rhys.
Kanye West : Graduation
On n’aime pas trop comment le bonhomme se la joue clinquant dans le Rap US mais dans son propre intérieur, Kanye West est un fan de musique qui sur ses albums chantonnent par dessus de vieux morceaux Soul déments avec un grand respect et une grande créativité. L’album sans doute le plus enthousiasmant du lot avec entre autre un sample de Daft Punk. A signaler aussi son boulot impeccable de producteur pour Common et son album “Finding Forever”
The White Stripes : Icky Thump
Ce n’est pas parce que Jack White et sa fausse soeur Meg sont moins hypes qu’il faut les oublier. Surtout quand ils sortent un de leurs meilleurs albums dans une année pourtant très riche en qualité. Une superbe synthèse entre leur volonté de modernisation et leur attachement éternel au blues.
Wilco : Sky Blue Sky
Déjà le 6ème album pour le groupe de Jeff Tweedy et un peu comme pour Jack White, sans doute leur meilleur synthèse entre rock US type Americana et leur volonté d’aller vers des choses plus expérimentales. De bien belles guitares sur ce LP et des paroles très justes sur les relations homme/femme
Saul Williams : Niggy Tardust
Plutôt que ses concerts impeccables avec Nine Inch Nails ou bien les albums sortis cette année – Year Zero et son petit frère remixé -, on aura surtout adoré Trent Reznor en 2007 pour l’album à quatre mains composé et joué avec le rappeur Saul Williams, mélangeant pastiches, reprises loufoques, mélodies pop, le tout dans une inventivité rare. Uniquement disponible sur le site de Saul Williams pour 0 ou 5 dollars.
Tout près de cette liste (pêle mêle) :
Klaxons, The Good, the Bad and the Queen, Deerhoof, The National, Grinderman (projet de Nick Cave), The Besnard Lakes, Blonde Redhead, Arctic Monkeys, Battles, Electrelane, Interpol, Band of Horses, PJ Harvey, Hushpuppies, The Soulsavers, Animal Collective, The New Pornographers, Beirut, Panda Bear, Fields, Gravenhurst, Sondre Lerche, The Weakerthans, Spoon,…
 
 
Bah, j’sais pas ou le syndrome Coldplay
 
Eh, oui, on ne sait toujours pas très bien quoi penser du 2ème album d’Arcade Fire (“Neon Bible”) : est-ce du Rondo Venezanio mélangé à du mauvais Dexys ou un vrai bel album emporté par le lyrisme ? Ou bien est-on moins sensible dès qu’un groupe devient trop gros et est trop attendu (cf. Coldplay dans le passé ?). Réponse dans 5 ans. A signaler aussi les relativement décevants 2èmes albums des groupes British suivants : Bloc Party, Maxïmo Park, The Rakes, Editors. Pas mauvais mais beaucoup moins bons que leurs 1ers albums.
Back from the Dead
 
Pas vraiment morts car jamais à la retraite mais pas tout jeunes non plus, nos vieux amis Robert Wyatt, Neil Young et Bruce Springsteen ont tous les trois sorti des très bons albums en 2007. En revanche, The Stooges, Dinosaur Jr., Smashing Pumpkins et Buffalo Tom étaient eux tous les quatre à la retraite depuis plus ou moins longtemps et ne nous ont pas décu pour les retrouvailles par des albums très dignes qui ont d’ailleurs comme but principal de permettre de les retrouver sur scène.
 
 
Meilleur DVD

 
Nirvana : Unplugged in New York
 
Enfin disponible en DVD – pourrait d’ailleurs être chaque année DVD de l’année s’il ressortait tous les ans. Comme disent les Meat Puppets invités pour trois morceaux par la bande à Kurt, “fucking Nirvana!”
 
 
 
Meilleur Single
 
 
Justice : D.A.N.C.E.
 
On aurait pu choisir d’autres morceaux de l’album avec la croix mais celui-ci s’impose naturellement avec l’originalité des choeurs d’enfant. On a mis un peu de temps à aimer Justice mais après quelques mois, on est définitivement conquis – Dance !
 
 
Meilleur Coffret
 
  
The Fall : Box Set 1976-2007
 
On ne remerciera jamais assez certaines coiffures touffues du Grand Est de la France de nous avoir re-connecté avec le groupe du grand Mark E. Smith, ses musiciens interchangeables qui bastonnent, ses ânonnements de voix incompréhensibles et ses sorties incessantes d’albums. The Fall a sorti un album cette année (“Post TLC Reformation!”) et Mark E. Smith a participé à une expérience techno avec les Allemands de Mouse on Mars (“Von Südenfed”) mais c’est ce superbe coffret peu onéreux de 5 CD’s qu’on retient. Une des influences principales de James Murphy et comme dirait le regretté DJ anglais John Peel au sujet de son groupe préféré : “The Fall, always the same, always different”.
 
 
Meilleure Compilation
 
  
Elliott Smith : New Moon
 
Comme si le regretté ami Elliott ne nous avait jamais quitté, cette compilation d’inédits nous ressort des morceaux magiques où sa voix feutrée nous donne toujours autant le frisson.
 
 
Reissue of the Year
 
  
Cowboy Junkies : Trinity Revisited
 
Petit rappel : à la fin des années 80, un jeune groupe alors amateur de Toronto rentre dans une église pour faire un album alternant reprises et morceaux à eux – certains ne s’en sont encore jamais remis et considèrent cet album comme un classique absolu. 20 ans après, ils reviennent dans la même église, accompagnés d’amis proches (Natalie Merchant, Ryan Adams, Vic Chesnutt) pour célébrer cet album et le rejouer dans l’ordre. La magie est toujours présente comme merveilleusement capturé dans ce CD/DVD.
 
 
Live Band of the Year : Daft Punk
 
 
En clin d’oeil au Alive 1997, nos Frenchies favoris sortent Alive 2007, soit l’intégralité du concert de Bercy en juin 2007. Une performance live de Daft Punk, c’est plus qu’une suite de morceaux, c’est un véritable travail créatif de remixes exceptionnels sur l’ensemble de leur répertoire. A signaler aussi la sortie en DVD d’Electroma, leur trip californien cinématographique avec références à Antonioni, Lynch ou autres Kubrick.
 
 
D’autres TOP 10
 
 
– NME (fanzine british) :
 
1. Klaxons – Myths Of The Near Future
2. Arctic Monkeys – Favourite Worst Nightmare
3. Radiohead – In Rainbows
4. Arcade Fire – Neon Bible
5. Les Savy Fav – Let’s Stay Friends
6. Kings Of Leon – Because Of The Times
7. MIA – Kala
8. Biffy Clyro – Puzzle
9. The Cribs – Men’s Needs, Woman’s Needs, Whatever
10. Battles – Mirrored
  
– Paste (best US mag.) :
  
1. The National – Boxer
2. Arcade Fire – Neon Bible
3. Bruce Springsteen – Magic
4. The White Stripes – Icky Thump
5. Feist – The Reminder
6. M.I.A. – Kala
7. Wilco – Sky Blue Sky
8. Modest Mouse – We Were Dead Before the Ship Even Sank
9. Band of Horses – Cease to Begin
10. Iron & Wine – The Shepherd’s Dog
 
– Les Inrocks (more music please) :
 
1. LCD Soundsystem : Sound of Silver
2. Justice : Cross
3. Loney, Dear : Loney, noir et Sologne
4. Animal Collective : Strawberry Jam
5. Klaxons : Myths of the near Future
6. Kanye West : Graduation
7. PJ Harvey : White Chalk
8. Patrick Watson : Close to Paradise
9. Alela Diane : The Pirate’s Gospel
10. M.I.A. : Kala
 
– Mojo (Rock Bible Mag.) :
 
1. Radiohead – In Rainbows
2. Arcade Fire – Neon Bible
3. Bruce Springsteen – Magic
4. Arctic Monkeys – Favourite Worst Nightmare
5. LCD Soundsystem – Sound of Silver
6. The Good, The Bad & The Queen – The Good, The Bad & The Queen
7. The White Stripes – Icky Thump
8. PJ Harvey – White Chalk
9. Robert Wyatt – Comicopera
10. Kings of Leon – Because of the Times

– Ground Zero (où acheter ses disques à Paris ?) :
 
01. LCD SOUNDSYSTEM – SOUND OF SILVER
02. ANIMAL COLLECTIVE -STRAWBERRY JAM
03. FIERY FURNACES -WIDOW CITY
04. PANDA BEAR -PERSON PITCH
05. HANDSOMES FURS – PLAGUE PARK
06. DEERHOOF – FRIENDS OPPORTUNITY
07. BATTLES – MIRRORED
08. CARIBOU – ANDORRA
09. BERG SANS NIPPLE – ALONG THE QUAI
10. ELECTRELANE – NO SHOUTS NO CALL
 
– Pitchfork (best music web site in the world) :
 
 
01 Panda Bear – Person Pitch
02 LCD Soundsystem – Sound Of Silver
03 M.I.A. – Kala
04 Radiohead – In Rainbows
05 of Montreal Hissing Fauna, Are You the Destroyer?
06 Animal Collective – Strawberry Jam
07 Spoon – Ga Ga Ga Ga Ga
08 Battles – Mirrored
09 The Field – From Here We Go Sublime
10 Burial – Untrue
 
Voilà, avant de conclure, un dernier mot sur les modes d’achat et d’approvisionnement de la musique à une époque où elle peut parfois être présente et disponible jusqu’à l’écoeurement. Pas d’envie de rentrer dans un pseudo débat économico-évolutif de société que d’autres feront mieux. Juste de rappeler qu’on peut être moderne et adorer la numérisation de la musique (site d’achat conseillé : e-music, le France Loisirs du rock indépendant) sans pour autant abandonner les vinyls et autres CD’s et continuer d’avoir envie d’aller acheter des disques chez Ground Zero à Paris, chez Sounds of the Universe à Londres, Other Music à New York ou encore Waterloo Records à Austin pour s’y sentir bien et avoir de vrais échanges musicaux avec des passionnés.
 
   
Alors, montez les amplis, faites sonner vos voisins et bonne année 2008 !
 
 
 
Stéphane

2 thoughts on “Best of 2007

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s