Best of 2009

No ifs, no buts, facts only. Voici comme chaque année un best of forcément très subjectif des 15 albums à avoir pour épater vos amis.

Album de l’année 2009 :

 

 

Cover (Truelove's Gutter:Richard Hawley) 

Richard Hawley : Truelove’s Gutter

La récompense d’un artiste toujours présent et dont la production est toujours sans reproche. Mais qui est donc ce Richard Hawley : 1) un ancien membre des Long Pigs et de Pulp ? 2) une sorte de parrain musical des Arctic Monkeys, Sheffield oblige ? 3) un artiste très connu au UK ? Eh bien, tout cela à la fois. On aura surtout aimé la volonté de ralentir les choses que l’on retrouve dans cet album et la prise de risque que cela implique de nos jours. Rajoutons à ceci des mélodies à tomber ainsi que l’utilisation d’instruments pas vraiment rock’n’roll (scie, harmonica de verre, etc…). Le croisement idéal entre Chris Isaak et Pulp. Album of the Year!

 

Les 14 autres (par ordre alphabétique) :

Benjamin Biolay : La Superbe


On aimerait écrire trois pages sur Benjamin Biolay, sur ses débuts de musicien classique, sur ses premières productions bien propres pour les autres (Henri Salvador notamment), sur ses premiers albums bien pop et yéyé comme il faut, sur ses premières déchirures, sur ses derniers albums qui commencent à sentir le cassé, le moins propre, sur sa non-voix si bouleversante qui nous rappelle quelqu’un et enfin sur ce merveilleux double album où pas un des 22 morceaux ne montre un signe de faiblesse mais on ne fera que trois lignes. Des arrangements somptueux, de la pop, des morceaux bouleversants et surtout ce sentiment “happy/sad” qui fait les meilleurs albums. C’est une sorte d’album de l’année bis ; buy it!
 
Bill Callahan : Sometimes I Wish We Were An Eagle
 
Bill ne se cache plus désormais sous son ancien nom de “Smog” mais la qualité reste identique voire encore meilleure sur cet album où les mélodies et les arrangements n’ont jamais été aussi entêtants. Dans le style chanteur à spleen, Bill Callahan a toujours su broder des chansons à siffler sous la douche. Ceux qui aimeront cet album pourront rentrer dans un mode rétroactif (mais oui) et se plonger dans l’œuvre de cet artiste auteur d’une quinzaine d’albums.

 

Fever Ray : Fever Ray
 
Le 1er album solo de Karin Dreijer, habituelle moitié du groupe suédois The Knife. On y retrouve les ambiances intrigantes de ces derniers avec un je ne sais quoi de différent. Karin Dreijer a dit avoir composé cet album après son premier accouchement, la nuit notamment, dans ces moments d’éveil/sommeil durant lesquels son inspiration a fait des merveilles. Cette musique est à la fois flippante et pleine de magie ; pour ceux qui voudraient retrouver la fraîcheur des premiers Björk.
 
Grizzly Bear : Veckatimest
 
On retrouve chez Grizzly Bear un phénomène de succès spontané particulièrement rafraichissant pour ce jeune groupe qui n’a pas fait de concession particulière avec cet album. Un groupe US comme on les aime, curieux, éduqué, moderne tout en restant old school sur son ouvrage. Certains auront sans doute d’ailleurs fredonné la ritournelle “Two weeks” après avoir vu une publicité pour ouatures mais il est surtout recommandé d’aller un peu sur internet pour voir les très beaux clips de Grizzly Bear.
The Horrors : Primary Colours
The Horrors est un jeune groupe anglais au look hallucinant : des grandes asperges, avec des fringues serrés, des coiffures gothiques, enfin un rêve de groupe de rock, mélange entre les Cramps ou The Cure 1ère période. On est dans le gothique pur et dur … et on adore ça ! On était passé à côté de leur 1er album et on n’attendait rien de ce groupe. C’était sans compter sur la détermination de ces derniers qui sont allés chercher Geoff Barrow de Portishead pour la production, ce qui donne un son fabuleusement noir et pop à la fois.
Kings Of Convenience : Declaration of Dependence
Nos deux norvégiens préférés n’avaient plus rien sortis ensemble depuis 2004 et on pensait que ce groupe n’existait plus et resterait à vie un de nos trésors cachés favoris. Erreur ! Nos deux compères à guitares acoustiques se sont retrouvés comme au bon vieux temps pour nous pondre un album si berçant et plein de bonheur qu’on se croirait à Bergen do Brasil. A signaler également le projet plus dance d’Erlend

 

 Oye (The Whitest Boy Alive) tout aussi excellent.

 

Cass Mc Combs : Catacombs
L’auteur de ces lignes aime la pop et le rock qui bastonne mais avoue également un faible pour toute cette génération de chanteurs US dont on se sent proche aussi bien pour les références musicales que pour la recherche mélodique ou encore pour les textes accrocheurs. Excellent sunday morning record comme disent les Anglo-saxons.
Phoenix : Wolfgang Amadeus Phoenix
L’année de la consécration pour nos favoris de toujours aussi bien en France (nul n’est prophète…) qu’aux US (passage chez David Letterman). Pourtant, on n’a pas accroché d’entrée, peut-être repoussé par ce nom d’album ridicule. Et puis, petit à petit, les mélodies ont commencé à s’installer, avec leurs vies à elles et il a bien fallu reconnaître que c’est un des meilleurs albums de nos petits Frenchies.
Sonic Youth : The Eternal
Le passage sur le label Matador a fait le plus grand bien à ce groupe de NY toujours aussi pertinent après plus de 25 ans de carr..euh de bruit. Mais ils n’ont jamais été meilleurs que lorsqu’ils font du rock mélodique et punchy comme sur cet album et délaissent un peu leurs tendances avant gardistes. A signaler d’une part l’intégration de l’ancien bassiste de Pavement mais aussi un concert surréaliste au Palais des Congrès avec des hôtesses/placeuses en tailleur bleu avant qu’une 1ère partie vienne déchirer les tympans du public et que Sonic Youth arrive pour mettre le feu sur scène tandis qu’en avant-salle, les écrans annonçaient fièrement le concert à venir de … Serge Lama !
Soulsavers : Broken
 
Soulsavers est le projet de moins en moins électronique de deux anglais aux noms pour le moins amusants (Rich Machin et Ian Glover) mais qui ont su s’entourer de voix magnifiques sur cet album et en particulier de celle de Mark Lanegan qui monopolise ce disque par sa présence. Mark Lanegan est l’ancien chanteur des Screaming Trees, groupe ami de Nirvana, et participe depuis à beaucoup de projets, dont les fabuleux Queens of the Stone Age. Une voix éraillée qui donne des frissons au service d’ambiances à la Ennio Morricone.
Super Furry Animals : Dark Days/Light Years
9ème album pour ce groupe qui ne rassemble pas des animaux poilus mais des Gallois chevelus pour lesquels le mot tabou n’existe pas. Sur cet album, ils nous concoctent des ambiances à la limite du psychédélisme avec toujours cette personnalité qui les rend différent du reste (l’air vivifiant de Cardiff sans doute…).
Them Crooked Vultures : Them Crooked Vultures
… plus connus sous leur nom secret de “Petits Pois” lors du dernier festival Rock en Seine. Un rêve de fan : Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters) à la batterie, Josh Homme (Queens of the Stone Age) à la guitare et au chant et John Paul Jones (Led Zeppelin) à la basse. Parfois ces super groupes peuvent être décevants mais ce n’est pas du tout le cas ici car ça ressemble à une sorte de techno world avec des influences de trip hop et aussi… Allez stop, oui ça sonne exactement comme du Queens of the Stone Age avec le batteur de Nirvana et le bassiste de Led Zeppelin et donc c’est dément !
Wild Beasts : Two Dancers
Encore un groupe anglais dont le 1er album avait un peu laissé froid (du rock indie chanté en falsetto) et dont on n’attendait rien pour la suite. Et voici un 2ème contre-exemple ! Une musique ample et cool au service d’une voix chaleureuse et mieux maitrisée. Si vous ne voulez acheter qu’un album et êtes resté un fan pur et dur des Smiths, this is the one.
The xx : The xx
Encore un nouveau groupe d’anglais très très jeunes. Des filles et des garçons amis d’école qui ont fait un album chez eux sur des vieux synthés et cela donne quelque chose de miraculeux. Un croisement entre les Young Marble Giants et de la R’n’B. Difficile à croire mais pourtant vrai. A découvrir d’urgence pour ceux ou celles qui n’ont pas eux encore la chance de les entendre.
Tout près de cette liste (pêle mêle) :
  • Animal Collective, Eagles of Death Metal (rock’n’roll!), Franz Ferdinand, U2 (oui, oui), Fredo Viola (des voix superbes), Wilco, Jarvis Cocker (album musclé de l’ex chanteur de Pulp), Eels, DM Stith, Akron/Family, The Dead Weather (Jack White des White Stripes + Alison Mosshart des Kills), Magnolia Electric Co, Oneida (un triple album de fous furieux), Arctic Monkeys, White Denim, Yo La Tengo, Liam Hayes and Plush (notre n°1 de 2008), Air, Charlotte Gainsbourg (album écrit et joué par Beck), Julian Casablancas (escapade solo du chanteur des Strokes), Fuck Buttons, Girls.
  • R.I.P. Vic Chesnutt (1964-2009)
 
 
Meilleur DVD

Lou Reed : Berlin

Un des plus grands albums de Lou Reed et donc par conséquent de tous les temps sortis en 1973 autour de l’histoire des déambulations du narrateur et de la mère de ses enfants, junkie en détresse. Lou Reed a décidé de rejouer en intégralité cet album et c’est Julian Schnabel qui est à la réalisation. Un moment exceptionnel avec notamment la présence d’Antony dans les chœurs.
Meilleur Single
The Low Anthem : Charlie Darwin

Un morceau intemporel qui semble toujours avoir existé et qu’on croirait être un croisement entre un vieux gospel venant des montagnes américaines et un air d’un film de David Lynch.

Meilleur Coffret
Big Star : Keep an Eye on the Sky
Le groupe légendaire d’Alex Chilton fait l’objet d’un magnifique coffret de 4-CD. Ou comment ce groupe maudit de Memphis ayant fait seulement 2 albums de son vivant + un album posthume arrivait à faire mélanger des sonorités américaines du Sud du pays avec des mélodies que n’auraient pas reniées The Beatles.
Meilleure Compilation
Various : Dark was the Night
 
Une compilation de 31 morceaux du label 4AD au profit de l’association Red Hot qui récolte des fonds dans la lutte contre le Sida. Les bonnes causes ne sont pas synonymes de qualité artistique la plupart du temps mais ici, c’est tout l’inverse dans la mesure où on retrouve toute la brillante actuelle scène US dans ce disque : Bon Iver, Grizzly Bear, The National, Antony, Spoon, Arcade Fire, Andrew Bird,Yo La Tengo, etc… Avec en prime un inédit exceptionnel de Sufjan Stevens.
Reissue(s) of the Year
The Beatles : everything !
 
Certes, battage médiatique ; certes, cela valait-il le coup ; certes, il y a un peu de business… Mais on reste naïf et enthousiaste devant le travail de remastering qui a été fait sur tous les albums des Fab Four. Cela permet en plus de remettre les pendules à l’heure et de réaliser que malgré tous les listes de best of ou autres nouveautés musicales, ce sont toujours ces disques qu’on prendra sur une île déserte. Ajoutons à cela la vision du merveilleux spectacle “Love” du Cirque du Soleil ainsi qu’une tournée de Paul Mc Cartney à couper le souffle et le choix s’impose de lui même.
D’autres TOP 10
– NME (UK) :
1. The Horrors – Primary Colours
2. The XX – The XX
3. Yeah Yeah Yeahs – It’s Blitz!
4. Wild Beasts – Two Dancers
5. Animal Collective – Merriweather Post Pavilion
6. Grizzly Bear – Veckatimest
7. The Big Pink – A Brief History Of Love
8. Fuck Buttons – Tarot Sport
9. Fever Ray – Fever Ray
10. Jamie T – Kings & Queens
 
– Paste Magazine (USA) :
1. The Avett Brothers – I And Love And You
2. Animal Collective – Merriweather Post Paviliont
3. Elvis Perkins in Dearland – Elvis Perkins In Dearland
4. The Low Anthem – Oh My God, Charlie Darwin
5. David Bazan – Curse Your Branches
6. Brandi Carlile – Give Up The Ghost
7. The Decemberists – Hazards of Love
8. Phoenix – Wolfgang Amadeus Phoenix
9. Neko Case – Middle Cyclone
10. Frank Turner – Poetry of the Deed
– Les Inrocks (French) :
1. The XX : The XX
2. Fredo Viola : The Turn
3. Charlotte Gainsbourg : IRM
4. Animal Collective : Merriweather Post Pavilion
5. Phoenix : Wolfgang Amadeus Phoenix
6. Julian Casablancas : Phrazes for the Young
7. Gossip : Music for Men
8. Peter Doherty : Grace/Wastelands
9. Jay-Z : The Blueprint 3
10. Passion Pit : Manners
– Mojo (UK) :
1. Animal Collective – Merriweather Post Pavilion
2. Bill Callahan – Sometimes I Wish We Were An Eagle
3. Richard Hawley – Truelove’s Gutter
4. The Horrors – Primary Colours
5. Tinariwen – Imidiwan: Companions
6. Bob Dylan – Together Through Life
7. Florence And The Machine – Lungs
8. Fuck Buttons – Tarot Sport
9. Madness – The Liberty Of Norton Folgate
10. Yeah Yeah Yeahs – It’s Blitz
– Pitchfork (excellent US Web Site) :
01 Animal Collective – Merriweather Post Pavilion
02 Dirty Projectors – Bitte Orca
03 The xx : The xx
04 The Flaming Lips : Embryonic
05 Raekwon : Only Built for Cubal Linx… Pt. II
06 Grizzly Bear : Veckatimest
07 Bat for Lashes : Two Suns
08 Phoenix : Wolfgang Amadeus Phoenix
09 Fever Ray : Fever Ray
10 Girls : Album
 

– Other Music (NY Store) :
01 Dirty Projectors : Bitte Orca
02 Animal Collective : Merriweather Post Pavilion
03 Dam-Funk : Toeachizown
04 Cold Cave : Love Comes Close
05 Broadcast & the Focus Group : Investigate Witch Cults of the Radio Age
06 The xx : The xx
07 Fever Ray : Fever Ray
08 King Midas Sound : Waiting for You
09 Phoenix : Wolfgang Amadeus Phoenix

10 Girls : Album


– Rough Trade (London Store) :

10 albums sans ordre : The xx : The xx / The Low Anthem : Oh My God, Charlie Darwin / The Horrors : Primary Colours / Fever Ray : Fever Ray / The Pains of Being Pure at Heart : The Pains of Being Pure at Heart / Grizzly Bear : Veckatimest / The Leisure Society : The Sleeper and the Product of the Ego Drain / Fuck Buttons : Tarot Sport / Forest Fire : Survival / The Very Best : Warm Heart of Africa

– Ground Zero (Paris Store) :

 

10 albums sans ordre : Animal Collective : Merriweather Post Pavilion / Grizzly Bear : Veckatimest / Cass Mc Combs : Catacombs / DM Stith : Heavy Ghost / The Pains of Being Pure at Heart : The Pains of Being Pure at Heart / Yeti Lane : Yeti Lane / The Whitest Boy Alive : Rules / The xx : The xx / The Phantom Band : Checkmate Savage / Here We go Magic : Here We go Magic


Bonne année à tous et bonne écoute !
Stéphane

5 thoughts on “Best of 2009

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s